Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Une cellule régionale d'appui pour la réussite du Service Civique en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
  • : Dans le cadre du Pacte régional de confiance pour l’emploi des jeunes, le Conseil Régional Poitou-Charentes se mobilise pour la réussite du Service Civique dans la région et met en place une « cellule d’appui » pour les jeunes et les structures d’accueil de la région.
  • Contact
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 11:51

Un peu intimidés mais fiers, une dizaine de jeunes de 18 à 23 ans ont eu le privilège d'être reçus à déjeuner dans les salons de la préfecture. Point commun entre ces jeunes d'horizons et de parcours fort différents ? Leur engagement dans le service civique en Deux-Sèvres. Le préfet, Jérôme Gutton, voulait les mettre en avant et rappeler du même coup que le service civique existait, ouvert à tous les jeunes de 18 à 25 ans.

« C'est une formule gagnant-gagnant qui a un coût très limité pour la structure d'accueil qui reçoit des jeunes très motivés rendant des services immenses. » 


Ils sont actuellement 63 jeunes engagés dans un service civique dans le département. Un chiffre que le préfet aimerait voir augmenter, suivant en cela le vœu du chef de l'État. « On en dénombre 40 à 45.000 en France, l'objectif est qu'il y en ait 75.000 d'ici la fin de l'année et 135.000 l'année prochaine. » Une montée en puissance forte souhaitée car les bénéfices de l'expérience seraient multiples des deux côtés.

Les jeunes rencontrés, arrivant en fin de service, n'affichaient aucun regret, au contraire. Mélanie, 23 ans, était de ceux-là. La jeune Bordelaise est venue passer huit mois à Niort au sein d'Unis-Cité, œuvrant à une mission de prévention autour de la santé pour lutter contre l'obésité, intitulée « Les Vitaminés ». « J'intervenais auprès des enfants des quartiers de la Tour-Chabot et du Clou-Bouchet, indique Mélanie. J'ai beaucoup appris, au contact des enfants mais aussi grâce à la mixité aux côtés des autres jeunes en service civique. Et puis, on se sent utile et notre estime de nous est valorisée. » Titulaire d'un master 2 de géographie, spécialité « déve- loppement des territoires, origine et qualité des produits », Mélanie souhaitait « avoir du temps pour réfléchir à son avenir » tout en étoffant son CV : « Acquérir de nouvelles compétences professionnelles et bénéficier d'un tremplin vers le monde du travail ». 
A en croire le préfet, les jeunes s'étant engagés dans un service civique s'insèrent beaucoup mieux.

 

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/

Partager cet article

Published by service-civique-poitou-charentes